🌻 Œuvre artistique fait-main fait-maison (BY-ND-UN)

2017 – Mon film 2064

This post is also available in: frFrançais

Après ce film intitulé 2064, je vais devoir faire un sur le vrai, ou plus précisément les vrais HALs qui me lisent mes mails et m’observent à partir de tout type d’appareils éteints, d’abord pour m’écrire de la fausse publicité d’abonnements pornographiques par SMS et ensuite pour m’envoyer par mail des fausses offres d’emplois, le tout avec des références à mes anciens professeurs ou avec un parallélisme avec le réel ou avec du hacking à la liste déroulante ayant pour but de bloquer et le rapport de phishing (pareil au Google Wars) et mon entrée dans la société professionnelle et/ou la reprise de ma vie étudiante. C’est vrai que HAL ne doit pas s’amuser avec ma vie ennuyante et complètement plate, mais je m’amuse avec eux, or en observant Acetarius, la terreur des jeux vidéos, j’ai appris à persécuter le mal en devenant le mal, donc il y a tout un jeu de:  » c’est qui qui va tomber ?  » avec HAL qui fera l’objet de mon prochain film. Tous les HALs ne sont pas bêtes et méchants, il y en a des gentils, mais je me suis rendue compte que même en étant observée au travers des objets inanimés 24h/24, ni les bons ni les méchants ne sont capables de comprendre ma vie, ni ma manière de penser ma vie, ils font tous des interprétations et des théories fausses malgré le fait que ma parole jusqu’à ce jour a été pure franchise. HAL sera un deuxième défi autobiographique. Son coté destructeur est fascinant. Je ne suis pas Manuel Valls qui n’a pas réussi à postuler dans le site de Macron, je suis une tarée qui dialogue avec des tarés.

Mais revenons à ce film, passionnant:

  1. Consigne d’écriture du film
  2. Petit détail autobiographique de mon CV
  3. Lettre de motivation pour le M2 Scénario, réalisation, production
  4. Compétences acquises dans le domaine d’écriture de scénario, de la réalisation et de la production cinématographique
  5. Synopsis
  6. Problématique
  7. Personnages
  8. Légende 2017 de mon film sur Viméo
  9. Petit aparté dans le forum de cryptozoologie sur un monstre qui dit coucou qui est une illusion d’optique
  10. Opinion du Jury qui n’a pas regardé mon film
  11. Ma réponse à l’opinion du Jury
  12. Nouvelle Légende 2017
  13. 2064

 

  1. Consigne d’écriture du film

– Faire l’exercice suivant : « Faites le synopsis de votre vie » sur une page maximum. Sur la deuxième page, résumez
en cinq lignes maximum la problématique principale du synopsis qui précède. Sur une troisième page, décrivez en
trois lignes maximum les personnages qui apparaissent dans le synopsis. Vous avez la possibilité d’inventer
totalement ou en partie votre vie, mais il faut que cela reste vraisemblable et que vous arriviez à créer une intrigue. »
– Si possible, DVD (lisible sur MAC) et lien Viméo d’un film réalisé par le candidat, durée maximum 10 minutes, sinon
un extrait.

  1. Petit détail autobiographique de mon CV

⊗ 2009- Diplôme de maîtrise en sciences humaines (bac +4) mention: sciences du langage.

⊕ Informations complémentaires : J’ai suivi et validé tous les cours existant à l’époque en sciences du langage à Nanterre, aucun cours n’est compatible avec aucun autre, et les filières rivales : linguistique contemporaine (dite « générale ») vs linguistique informatique sont les seules qui sont complémentaires, l’enseignement contemporain s’encre plutôt dans l’époque pré-informatique de l’interprétation de la grammaire des années 1970-1980, et l’enseignement scientifique ne réfléchit pas la langue en elle-même et pour elle même mais s’étale sur les principes des débuts de l’informatique des années 1980 à 2000. Personne ne se rend compte que le langage informatique est une langue vivante et dynamique qui s’actualise avec des néologisme et qui s’enracine avec une étymologie passée. La langue française est aussi vue dans un état ponctuel de linguistique contemporaine. La mouvance informatique de la linguistique s’oppose à l’existence des dictionnaires en papier rédigés par la mouvance de la linguistique contemporaine, parce qu’il n’y a pas leur terminologie contemporaine, mais comme ils ne se voient pas comme un état de langue et qu’ils pensent que leur vocabulaire relève du domaine spécialisé de l’informatique – qui plus est dépend de ressources privées, ils ne mettront jamais leurs définitions dans le TLF atilf.atilf.fr/tlf.htm. Le mot « concept » et le mot « étymologie » ne sont présents dans aucun des deux mouvements. Les mots sont perçus soit comme des interactions mentales entre des éléments avérés des mots, les prédicats, les lexèmes, les morphèmes, les phonèmes, les graphèmes soit dans leur nature digitale comme un ensemble de lettres, de ponctuation et d’espace. Le mot science considère que l’outil d’analyse peut être l’objet d’analyse, qu’on peut étudier les mots en les faisant parler, ce en parlant d’eux. Le mot science oublie non seulement le concept d’expérimentation, mais aussi celui de recul, celui d’histoire, celui d’image, et celui de rêve. Le mot science ne se rend pas compte que toutes ces vérités universelles sur le fonctionnement de la langue, tirées de programmes informatiques dont presque aucun linguiste français n’aura jamais accès, n’atteindront jamais le statut de science subjective, puisqu’il s’agit en réalité d’une nouvelle phase d’art abstrait créé pour et par la machine, c’est un don de l’humanité au code binaire. Tout ce que les réseaux de communication, l’informatique, et l’ère numérique peut créer d’intelligent c’est grâce à cet art abstrait créé par l’homme appelé à tord de linguistique des langues et considéré à tord comme de la science. C’est le premier pas de l’intelligence artificielle : oublier l’homme et la langue et créer des embryons de cyborg capables d’enregistrer, de lire et d’écrire des textes écrits ou des paroles d’utilisateurs, et d’avoir avec eux une interaction basique, qui n’est pas du tout de l’ordre de l’apprentissage des langues dans la relation mère-enfant, mais qui est de l’ordre de l’implémentation, du génétique numérique, donc pour l’instant on crée des embryons de cyborgs directement à l’état adulte… C’est la première phase d’invasion, l’humain étant le seul animal qui n’a plus de prédateur pour équilibrer sa chaîne alimentaire, et ayant le contrôle de tout l’écosystème terrestre, il est condamné à créer son futur prédateur.

  1. Lettre de motivation pour le M2 Scénario, réalisation, production

Madame, monsieur,
Bonjour.

J’aimerais être réalisatrice et qui sait un jour productrice de films de science-fiction futuristes portant sur la destruction de l’homme par l’homme, que ce soit en termes de construction d’un prédateur doué d’intelligence artificielle ou de privation de la nature.
Je pense qu’il faut aller au-delà de l’opposition bien-mal et qu’il ne faut pas voir l’hominisation, ni la conquête des nouvelles terres, ni la conquête de l’univers, ni la conquête de l’au-delà d’un bon œil. Et je ne pense pas que l’homme détruise pour re-construire un monde meilleur pour lui ni pour les autres, je pense qu’il détruit pour avoir sa petite heure de gloire, et se prouver à lui-même qu’il domine le monde, s’attribuer l’admiration des autres en ce qui concerne sa suprématie, et attendre passivement et inconsciemment d’être à son tour détruit sans raison, par quelque chose de 10x plus puissant que lui. L’homme est incomplet parce qu’il n’a pas d’ennemi dans la chaîne alimentaire. Son ennemi c’est soit son attitude et la mauvaise gestion de son écosystème, soit les machines qu’il crée à son image et qui peu à peu remplaceront de même son écosystème jusqu’à le remplacer, soit les machines de destruction massive qu’il crée et qui sont faites pour détruire sans guerre et sans communication. Je pense qu’il a tord de ne pas se préparer à une perturbation du champ magnétique terrestre qui terrasserait internet et la civilisation post-révolution industrielle dépendante de l’électricité. Je pense qu’il a tord d’avoir oublié comment vivre sans électricité, et que ce type de vie si on le connaissait, serait plus sain que le rush de la sur-information inutile. Je pense que l’électricité pollue de manière invisible l’atmosphère par ses ondes électro-magnétiques inconnues, et par le fait que les appareils ont envahi notre espace de vie privé, d’où les besoins en consommation augmentant sans cesse, serveurs, fils électriques et fils téléphoniques sont parti à la conquête des terres agricoles et sauvages, et avec les routes et les immeubles, contribuent à empêcher le sol de respirer, d’absorber l’eau et d’être fertile. Et j’espère qu’un jour l’homme créera un autre concept de source d’énergie verte, une qui n’émette pas d’un point à l’autre, qui ne rentre pas dans nos oreilles, et qui n’envahisse pas les sols.

  1. Compétences acquises dans le domaine d’écriture de scénario, de la réalisation et de la production cinématographique

Ce ne sont pas des acquis, plus des petits dépannages, au lycée j’avais transcrit en dialogue la révolution française, à cette époque aussi j’avais aidée une connaissance de ma mère à finir de traduire en français pour quelqu’un qu’on ne connaissait pas, il s’agissait d’un film sur l’hévéa (arbre à caoutchouc), toute la famille s’y étais mis car leur traducteur assermenté n’avait pas le niveau en français pour faire des sous-titres. Ma sœur avait fait une Prépa de beaux arts et j’ai joué un fantôme, donc le côté actrice, dans l’un de ses courts-métrages scolaires. Je suis aussi plusieurs fois allée assister en tant que publique à des émissions télévisées où il fallait taper des mains et crier.
Je ne peux pas me vanter de mon niveau en littérature au lycée car depuis je l’ai délaissée. Mais c’est vrai que j’écrivais bien, je passionnais, je faisais rêver, cependant j’ai arrêté pendant trop de temps de lire des romans pour me consacrer inutilement à la lecture de centaines de manuels de méthodes (grammaire, informatique, neurosciences, géologie, créations), un peu pour chaque chose, or le livre utile s’est avéré inutile dans la recherche professionnelle ainsi que dans la croissance intérieure. Trop d’utilité nous fane.
J’avais un peu vu Rhino 3D à la CMA de Nanterre il y a quelques années, j’avais adoré, mais je n’ai pas re-fait le cours car je ne me sentais pas dans mon territoire. Mais bon, je pense peu à peu passer à Blender pour la 3D et les montages vidéo, en regardant les vidéos sur YouTube, ma sœur a acheté pour son usage Photoshop, mais j’ai l’intention d’apprendre Blender y compris pour les montages vidéos.
C’est un logiciel et pas moi qui a choisi de m’inscrire à une terminale littéraire et non pas scientifique pour mes chances de réussite. Du coup j’ai perdu le goût de la lecture, et même si j’avais assisté à la série Neon Genesis Evangelion au Portugal, après avoir assisté et re-assisté tous les ans aux cours sur le système nerveux des psychologues, j’ai fini par l’apprendre par cœur à un moment, mieux qu’eux, et à critiquer et à résister à l’invasion de l’intelligence artificielle. Même si les linguistes n’ont jamais eu accès aux logiciels ni aux vrais codes qui implémentent la conversation dans les robots et systèmes informatisés et les requêtes du net, on nous sert des mathématiques déracinées, que je savais aussi plus que tout le monde, avec pour but de les décimer par la connaissance, mais ce n’était pas possible, car on ne nous sert que de la méthode, pas de la réflexion, il n’y a pas comment construire un débat philosophique, si on nous sert un stade non avancé des codes, en grammaire générative et phonologie, sans les concepts philosophiques cachés, et sans l’application réelle, cela équivaut à nous faire créer des virus sans le savoir, le mythe de la bombe atomique. Donc même si je m’étais fait un blocage psychologique avec une croix là-dessus, en creusant un peu, je peux ressortir ma non écrite problématique de l’homme vs le cyborg. A la place du mémoire, j’ai fait des exercices d’informatique, c’étaient les mêmes exercices pour tous et c’est là : http://2009.faie-turritopsis-dohrnii.com/projet-multilingue/index.html + http://2009.faie-turritopsis-dohrnii.com/statlex/index.xml mais on peut rester sur le social puisque récemment je me suis engueulée avec Google, parce que oui, l’homme a déjà perdu le contrôle de la machine, le contrôle unilatéral de internet. Et Nostradamus a prédit que l’homme perdra un jour le contrôle d’une machine (de guerre ou de communication?)…
Sinon je m’intéresse à la planète Mars http://www.crypto-investigations.org/t1897-le-mystere-du-dioxyde-de-manganese-et-du-magnetisme-sur-mars. Je ne pense pas que je sortirai de ces deux thématiques. Et pour mieux jouer à Doctor Who, là je me suis lancée sur Blender tous azimuts pour ma curiosité, mais je monte mon film comme débutante niveau montage et niveau Blender en 5jours. Vous l’aurez bientôt. Fin de mon espace de parole.

  1. Synopsis

2064- La fin du monde d’après Nostradamus, et je n’ai toujours pas trouvé un travail. En tant qu’humaine, je suis comme une vieille sorcière, une nécromancienne qui doit supporter le fait que toute forme d’intelligence non humaine que je touche, des chats aux extra-terrestres reviennent à la vie comme fantômes (qu’on peut toucher, mais pas voir) s’ils sont morts dans ce monde, ou comme précipité organique électrophile qui traverse l’espace-temps vers moi s’ils sont morts dans la première feuille (le premier intermonde de l’au-delà). Et qui doit accepter que ses pouvoirs sont incompatibles avec sa religion.
Pourquoi encore une guerre mondiale ? Les humains ont perdu le contrôle sur les outils de communication et les machines de guerre, contrôlés par des milliers de hackers ou trop autonomes pour pouvoir être reprogrammés en cas de situation imprévisible.
Loin fut le moment où je ne pouvais pas écrire le mémoire pour dire que non, la syntaxe humaine n’est pas linéaire, les concepts philosophiques ne sont pas organisés dans notre cerveau hiérarchiquement (avec à la base Dieu, puis la division animé, inanimé,…). Les cyborgs ne sont pas à l’image des humains, mais les humains sont manipulés pour réfléchir le monde comme des cyborgs. Du coup la réflexion n’existe plus.
Loin aussi fut le temps où j’en étais tombée malade au point d’aller presque mourir une deuxième fois, cette fois de haine. Mes pouvoirs magiques m’ont sauvé, puisque étant passée miraculeusement dans la première feuille, une poignée d’extra-terrestres invisibles m’ont entubée et m’ont sauvée. Malheureusement comme mon énergie magnétique tourne dans le sens horaire, elle n’est pas compatible avec la puissance ascendante mais apaisante des extra-terrestres. La première feuille a explosé, et eux qui étaient sans doute les esclaves cachés des humains sont tous morts. Mais comme leur culture vient d’une civilisation humaine d’avant Atlantis, ils ont appliqué l’ancien code de guerre (datant d’avant le croisement génétique entre les Célestides et le début du genre Homo, d’autres croisements sont aussi à l’origine du genre Homo comme les Atlandides mais eux viennent des mers et non du ciel), et ont décrété que puisque j’étais damnée à être la destructrice de leur civilisation, alors j’étais leur reine. En tout cas pour cette poignée hétéroclite invisible d’extra-terrestres.
Encore plus loin fût le temps où avant ma naissance on m’avait exclue de l’au-delà parce que j’affectionnai trop le genre humain, alors que je devais défendre l’au-delà de la conquête humaine et extra-terrestre, et où mes amours platoniques interdits avaient poussé certains maîtres du temps à imposer le sceau du suicide par amour platonique à 18ans, théoriquement impossible à annuler.
Mais c’était sans compter que mon sang ne serait plus fort que mon énergie spirituelle désactivée, il avait aussi une petite goutte de l’ancien monde, du moment où certains hominidés ont choisi de créer des religions et où d’autres hominidés (également issus des Célestides, Atlantides, et Simiesques, avec des pourcentages de gènes différents) ont choisi de s’établir illégalement dans la première feuille, ce qui leur facilitera la conquête spatiale après leur révolution industrielle, et le surnom d’extra-terrestre hominiforme, mais toujours invisibles). Et donc que cela me suffise pour ouvrir une porte dans un miroir et sauter dans un monde parallèle, quittant mon premier monde où j’avais le sceau de ne plus être, et découvrant ce deuxième monde où je suis vivante mais je ne suis personne.
Auto-biographie véridique même si il s’agit d’interprétation et que la généalogie des hominidés est inventée, les déductions logiques sont trop floues puisque toutes mes créatures sont invisibles pour pouvoir faire de l’anatomie comparée. Mais au niveau social, ça colle. Et puis aussi il faut savoir que je ne sais jamais où fini la réalité et où commence l’imagination, surtout que si jamais un jour je suis rentré dans l’imagination au niveau de l’interprétation, c’est foutu, parce que l’imagination c’est l’essence même du vécu quand ce n’est pas feint ni inventé. La part de surréalisme c’est l’organisation et l’interprétation des faits paranormaux éparses, mais une fois qu’on imagine les faits, l’imagination peut rentrer dedans, et les pulsions inconscientes irrationnelles aussi, et si l’on rajoute à cela le fait que le paranormal n’a lieu que pendant le rêve éveillé, si on le transforme en histoire, alors il faut dire aux amateurs de religion : n’y croyez pas, tout est mensonge et science fiction, c’est moi qui me raconte des histoires, je suis folle à lier, et j’aime ça car c’est ma manière d’ouvrir ma porte et mon cœur à des voyages vers l’inconnu et le phénoménal.

  1. Problématique

Quand il s’agit de défendre son territoire, quel camp choisir entre le sang, la responsabilité politique ou la défense d’une cause ?

Est-ce qu’en tant qu’humaine aux pouvoirs de nécromancienne, pouvoirs incompatibles avec sa culture humaine qui sépare le corps de l’esprit et dont le réalisme ne prend en compte que l’existence du corps, et dont la religion considère que chaque corps naît avec une nouvelle âme qui le quitte à sa mort, culture humaine, qui par le passé donné lieu à des extinctions car les humains ont essayé de supprimer les descendants philosophiques des anciennes religions et croyances en croyant qu’ils supprimeraient ainsi ces gènes éthérides définitivement, et réduite au silence par son inexistence sociale, je dois appuyer la conquête humaine de l’au-delà dont les intérêts militaires ne sont pas les miens, et qui ont peut-être même emprisonné une poignée de mes sujets extra-terrestres dans l’au-delà ? Est-ce qu’en tant que reine maudite qui a été nommée par un malentendu et dont sa nomination va aussi contre ses principes humains de liberté, et qui ne possède aucun pouvoir militaire sauf le titre, parce que je n’ai aucune conversation avec mes sujets, et en tant qu’humaine susceptible par la flatterie, les éloges, et la survalorisation, je dois appuyer exceptionnellement la présence de longue date dans l’au-delà de cette poignée d’extra-terrestres ainsi que des autres types d’extra-terrestres inconnus ? Ou, est-ce qu’en tant qu’ancien monstre de l’au-delà, méprisé par les siens pour son ancienne passion par les humains conquérants, mais dont certains ont l’air d’apprécier plus mes origines humaines que mes origines énergétiques, mais quand même figurant au titre de pion dans cette guerre, où elle n’est ni la seule humaine à avoir des pouvoirs, ni le seul monstre de l’au-delà à avoir eu des pouvoirs, je dois défendre la cause noble des fantômes, du droit légitime pour tout humain et extra-terrestre et animal et être-vivant à devenir fantôme une fois mort dans ce monde, et pas dans la première feuille, et de bénéficier ainsi d’une vie après la vie, bien qu’elle ne sache rien sur cette deuxième opportunité de continuer sa vie spirituelle mortelle, et que l’opposition paradis/enfer n’est pas possible car cette idée est politique et sert la cause des religions et des cyborgs ? Entre trois camps qui sont sien pour un même territoire, la première feuille de l’intermonde, le premier monde que les fantômes vivants de l’au-delà découvrent après leur vie sur Terre ou sur une autre planète, et sans vraiment avoir le pouvoir de changer les évènements et les conflits, lequel soutenir ?

  1. Personnages

Moi
Une vieille femme (du futur : 83ans en 2064 car 36 en 2017) solitaire, qui tantôt est paranoïaque jusqu’à avoir peur de qui elle est parce que ce n’est pas compatible avec les myhes religieux qui divisent le monde en paradis et enfer, tantôt une femme trop sûre d’elle-même, parce le peu de contacts qu’elle a eu avec les humains, ce sont les gamers qui lui ont appris que les seules personnes qui ont le courage d’aider leur prochain ont un cœur incohérent et obscur, bon pour les siens et méchant pour les autres guildes. Or elle a un cœur qui est pur et innocent mais qui est blessé de devoir prendre parti pour ou contre les êtres humains, les extra-terrestres et les êtres de l’au-delà, parce que tous les trois font partie de sa définition identitaire, mais tous les trois s’entre-déchirent pour un bout de terre immatérielle, et dans ces trois camps, il y a ceux qui se sacrifieraient pour son bonheur personnel et ceux qui feraient de la manipulation psychologique pour la pousser à bout dans la marginalité, la solitude et la misère, mais aucun des trois camps n’accorde une valeur à sa parole, ils espèrent tous d’elle le silence et l’acceptation de leurs choix à sa place. Elle n’a pas de pouvoir décisionnel, mais elle a des pouvoirs surnaturels enfouis et refoulés qui pourraient faire peser la balance.
Les humains et les produits dérivés de l’intelligence artificielle
Les humains ont créé internet, une sorte de journal intime des habitants et des vedettes du numérique, qui ne donne que des fausses informations politiques et du phishing monétaire par mail, SMS, écrans et casque de réalité virtuelle, sauf dans les pays où la dictature exécute tous ceux qui se trompent quand ils répètent les informations du jour. Les missiles pourvus de virus épidémiques et de particules radioactives cancérigènes se trompent souvent de trajectoire, à cause des hackers, mais aussi de la difficulté à reprogrammer des engins autonomes en cas d’imprévisibilité comme une rencontre avec un avion de ligne. Ils utilisent les hélicoptères pour accéder à la première feuille grâce à des faisceaux de dématérialisation moléculaire, et y bâtissent des forts dont les murs s’auto-régénèrent en cas d’attaque extra-terrestre, surtout qu’ils font un commerce caché d’esclaves extra-terrestres dans les forts, avec l’espoir que ceux-là aient un cerveau, donc une capacité à produire des brevets d’invention gratuitement, d’intelligence supérieure à la leur. Cependant comme ils sont en territoire fantôme, les êtres de l’au-delà et tout humain-sorcier capable de faire son esprit voyager sans l’aide des machines de dématérialisation, peuvent démolir facilement leurs forts en faisant vibrer les murs avec leurs mains de toute force.
Les êtres-vivants de l’au-delà
Invisibles, ils sont tantôt ses amis, appréciant son côté humain à ascendance nécromancienne, mais avec des quiproquos, par exemple ils définissent le vivant par le souffle, du coup tantôt ils utilisent le fait que ma présence ouvre des portes, pour me ramener les fantômes vivants de mes chats bien-aimés, mais seulement du côté tactile, sans le côté visuel, et tantôt ils se trompent sur les êtres que j’aime et qui sont partis, et ils me ramènent des objets manufacturés qui produisent du souffle, une fois c’était un sèche-cheveux, mais la prochaine fois ça peut être mon ventilateur colonne ultra-design quand il tombera en panne. Mais tantôt ses ennemis en la punissant avec des sorts cycliques ou funestes sur son destin, comme le fait de ne la faire que rencontrer des amours platoniques impossibles qui la haïssent, ou le fait d’avoir tenté de la suicider à 18ans. Le croisement des êtres-vivants de l’au-delà et de certaines branches d’hominidés a donné naissance aux éthérides.
Les extra-terrestres
Invisibles. C’est inventé, mais une poignée est une branche qui s’est séparé des humains il y a longtemps et qui a évolué autrement en tant que descendants des Simiesques et des Célestides. Les simiesques, les Atlandides et les Célestides étant à l’origine de l’Homo sapiens. Ils sont incompatibles énergiquement avec elle mais la vénèrent comme une reine. Par contre pas de conversation, seulement de l’aide esthétique. Ils convoitent la première feuille pour pouvoir naviguer sans craindre les astéroïdes, aucune idée si leur temps de trajet est réduit comme pour les fantômes ?

  1. Légende 2017 de mon film sur Viméo

Bonjour, 2064 est un film auto-biographique basé sur mes expériences avec le paranormal. On ne peut pas décrire l’invisible, mais on peut le lier à une histoire et à un imaginaire. La réalité est plus faite d’histoires que de faits, parce qu’on ne peut pas délimiter dans l’espace-temps des faits qui sont l’interprétation de ressentis, par contre on peut facilement imaginer une histoire et la continuer: ceci est arrivé pour cette raison là sûrement, du coup la raison devient le fait. Ce sont des mondes encastrés dans des mondes avec des mondes parallèles dont certains sont nocifs car ils se répètent et d’autres sont surprenants ou blessants car ils ne se répètent pas mais quelque chose a changé en moi, et dans tous ces mondes on apprend aussi à vivre et à mieux faire rentrer dans son histoire histoire la suite des évènements paranormaux. C’est pas comme si on pouvait distinguer la réalité de la fiction et la fiction de l’imaginaire créatif, on ne peut que distinguer le visible de l’invisible. Si tout dans le visible est réalité (sauf pour la fiction matérialisée, les hallucinations, et les illusions d’optique), alors dans l’invisible qu’est-ce qui est réalité et qu’est-ce qui est raison qui est devenu fait, sauf si l’on va trop loin dans l’imaginaire, alors là on se rend compte que c’est nous-mêmes qui avons créés les faits pour se raconter une histoire, sinon en dehors des extrêmes, on ne peut pas démêler le vrai du faux, car même si le mensonge existe, la réalité n’existe pas car elle n’est que point de vue, que interprétation, que histoire racontée devenant fait vécu après coup.

Le but de ce film est de répondre à une demande scolaire, c’est pour postuler à l’université dans le domaine du cinéma. Le thème de mémoire demandé au candidat est:  » Faites le synopsis de votre vie « , film inclus avec lien Viméo et DVD.

Utilisation ultérieure: faire promouvoir mes talents artistiques de productrice de film, mieux connaître Blender pour pouvoir illustrer mon site web et faire des articles de décoration et de bijoux-fantaisie imprimables. Même si auto-entrepreneur dans la création de petits éléments ce sera pour après que j’ai mon job fixe car il me faut 1- de l’espace pour me concentrer et 2- un atelier car il n’y a pas de possibilité de rentabilité. Mais j’ouvre mon statut d’auto-entrepreneur à des possibilités de création qui soient rentables. Et puis c’est toujours un exercice d’art et d’art-thérapie, parler de soi.

Rem: J’ai fait le travail dirigé + le projet multilingue (des exercices) à la place du mémoire car j’avais changé de filière mais on m’a retrogradé dans le passé car je n’ai pas le profil pour l’intelligence artificielle car ma linguistique moderne doit rester déracinée.

Je vais autoriser les commentaires pour grimper, mais je ne vais pas être sympa avec les faux profils payés pour détruire.

Je n’ai jamais fait de Blender avant, ni de film, je suis nouvelle. Tout a été fait et appris entre le 25 Août 2017 et le 5 Septembre 2017.

Merci à:
Inspiration: Fausto Urro (art abstrait), Ross Lovegrove (3D), Neon Genesis Evangelion (fin du monde)
Lieux: Colombes, Le Louvre, La Défense, le réseau Ratp/SNCF (le ciel)
Outils: Blender + Manuelbastionilab_150 + VSE_Transform_Tools-master, SRecorder, TEncoder, ImgBurn
1ers tutoriels Blender en-ligne vus entre le 25 Août et le 5 Septembre 2017: Georges Mignot, Blender Guru, Nikos Priniotakis, Mickeycal Meyers, Oliver Villar, Treeptop Media, bonshetisation, Manuel Bastioni, TheTechBlogTutorials, ThestoryboardAcademy, blender tutor, jason welsh, BornCG, Ira Krakow, Sardi Pax, Freeman Graphics, MODL3R, Blesson Jose, cannedmushrooms, Terry Light Britton, mardy.it, Jesse Ison, Daniel Kreuter.

Merci à tous !!!

  1. Petit aparté dans le forum de cryptozoologie sur un monstre qui dit coucou qui est une illusion d’optique

Deux trois petits trucs, je ne voulais pas qu’*ils* voient mon film, mais ils ont remarqué un petit bout de la fin, du coup un matin je me suis réveillée avec la voix de ma sœur qui est vivante:  » Fran ?  »
Je n’ai pas revu beaucoup mais il y a une illusion d’optique dedans non volontaire (la scène est composée du ciel depuis le métro + chez moi, même si on ne voit pas du tout le métro):

Voilà, le faux fantôme dans ma vidéo c’est juste le gaussian blur sur les rails du métro vu de l’intérieur, bien sûr, 0 risque. =)

  1. Opinion du Jury qui n’a pas regardé mon film

Nous vous informons que la commission a motivé son avis de la façon suivante,

Avis défavorable : Pratique insuffisante dans le domaine du cinéma (pas d’expérience pratique) et résultats trop justes en maitrise (assez bien)

Bien cordialement

  1. Ma réponse à l’opinion du Jury

Pour ce qui est du pas d’expérience pratique du tout, j’ai fait mon film comme tout le monde (dans l’autre dossier) donc c’est un jugement gratuit (et de plus j’avais aussi argumenté dans l’autre dossier), pour ce qui est du assez bien en maîtrise, ce n’est pas mon niveau (pour ne pas dire pire), moi tous mes projets universitaires je les ai fait avec amour y compris ceux qui visaient l’usinage du savoir. Moi les sociopathes ça ne me fait pas rêver, vous pouvez le garder votre master 2 et le proposer à des gens qui acceptent d’être traités comme des numéros et pas comme des artistes. Moi je n’accepte pas qu’on me note le savoir et je veux un diplôme qui puisse me distraire, mais qui soit également professionnel dans n’importe quel domaine pour accéder au monde du travail, car j’en ai marre d’apprendre des choses ennuyantes qui ne me mènent nulle part professionnellement. De plus mon savoir est personnel il n’appartient ni aux universités, ni aux entreprises pour lesquelles je travaillerai, ni à mon entreprise d’auto-entrepreneur, ni aux internautes qui font du copier collé dans leurs travaux intellectuels, c’est personnel, c’est pas achetable, et même si un jour j’en vendais un peu, il continuera à être personnel et non vendable. Et dans le peu de domaines où je suis nulle, parce pas assez de temps consacré à l’apprentissage, puisque chaque cours est unique en soi et propre à chaque professeur donc à chaque micro-cosme et nous fait tout recommencer de zéro niveau savoir-faire et connaissances, et tout le monde n’a pas la même vitesse d’apprentissage, même ma nullité et mes aberrations sont personnelles et m’appartiennent et ne correspondent pas à une note mais à un état des lieux. Pour ce qui est de mes notes, seuls les profs qui ne m’aimaient pas m’ont donné des 10 et des 13, tous les autres qui ont donné plus, ont été émerveillés par mon travail, et je n’ai aucune honte de mes notes (d’ailleurs, je les mettrai toutes en-ligne un jour pour détruire tous ceux qui me jugent de manière erronée), j’ai d^u passé environ une 10aine d’années en maîtrise avec des diplômes qui changeaient tout le temps de structure, contenu, sens, but et cours à valider, mais j’ai tout fait avec amour, y compris les travaux que je n’ai pas rendu pour motifs divers ainsi que ceux que je n’ai pas écrit à cause du stress et du problème que je n’ai jamais accès à l’information dans le format de pensée dont j’ai besoin, donc vous n’avez pas le droit de me demander de haïr tous mes écris et tous les enseignements que j’ai suivi, c’est ignoble de me manipuler la pensée dans ce sens y compris pour le type de rapport que je devrais sentir envers votre pensée ou envers la pensée de celui qui me dit de telles insultes cognitives. Si vous avez du talent vous ne pouvez pas dire aux autres qu’ils n’en ont pas même si c’était vrai, car cela impliquerai que vous n’avez aucune qualité dans vos relations sociales, vous n’avez pas le droit de vous imposer d’être détesté par tout le monde, alors même si vous voulez choisir vos élèves en fonction de votre sensibilité artistique et de leurs talents, vous devez répondre aux autres quelque chose de neutre du genre:  » on n’a plus de place « , même si ce n’est pas vrai, ou alors trouver quelque chose de moins appréciable, car parfois on me dit que ce n’est pas vrai qu’on n’a plus de place, et dire soit quelque chose de très évasif (moi je ne sais pas le faire…), soit répondre comme pour les offres d’emploi  » nous avons le regret de vous annoncer que votre candidature n’a pas été retenue malgré que vos qualités ont été fort appréciées « , et pas juger le contenu du travail des gens par leurs notes, certains élèves sont excellents et ont des mauvaises notes, d’autres sont nuls mais ont des bonnes notes, d’autres encore comme moi ont pris le temps de tout bien faire pour avoir des bonnes notes et ont été victimes en plus des aléas administratifs qui font que le diplôme ne finit jamais et que les cours qu’on vient de valider n’existent plus d’une année à l’autre, de plus ils ne m’ont même pas mis mes deux 18 en portugais peut-être parce que j’avais déjà validé ces cours dans mes précédentes maîtrises et que l’informatique a tout bloqué et que la secrétaire n’avait pas le temps de m’ouvrir sa porte car elle avait trop de travail pour pouvoir s’occuper des notes qui manquaient mais c’est trop tard pour leur en vouloir et quand c’était le temps, ce n’était pas possible car sa porte était fermée à clé, tout cela sans compter d’autres types d’aléas qui ont pu affecter d’autres professeurs mais qui ne m’ont pas beaucoup affectés.
J’ai compris que tout ce qui est cours avec ou sans diplôme on est toujours mal accueillis en France coté administratif ou coté élèves jaloux ayant peur qu’on leur vole les clients ou qu’on vole les clients des autres qui méritent plus ou qu’on fasse disparaître leur chance de trouver du travail soit parce qu’on est plus intelligent qu’eux d’après eux soit qu’ils trouvent injuste de côtoyer des camarades moins qualifiés qu’eux et à l’étranger il y a la question des riches qui détestent plus pauvres qu’eux mais elle est aussi présente ici coté études professionnalisantes mais remplie de mensonges envers les plus pauvres, et maintenant il y a la nouvelle vague de profs qui détestent à la fois les élèves qui gagnent plus d’argent qu’eux et ceux qui n’ont aucune chance de gagner leur vie avec son cours, ceci sans compter le fait que nous on préfère choisir les cours pour des raisons de sensibilité et d’accord ou désaccord théorique, donc il est plus que explosif votre mélange où il faut classer les gens par les notes et pas par leur contenu et leur dire des choses mensongères et psychologiquement destructrices pour les ravager, les anéantir et leur interdire par la psychologie comportementale de  » n’y va pas ici sinon tu vas te faire électrocuter « , de découvrir le domaine par eux-mêmes sans universités, au travers l’auto-formation. Moi je suis touche à tout, c’est vrai que je n’ai pas encore touché au monde de la production cinématographique, mais je suis sure que le jour où j’aurai un travail, là je pourrai minimum louer une grande maison, ou en acheter une au fin fond du monde, et j’ai l’intention de tout faire et de tout apprendre des sciences, domaine interdit avec un bac littéraire, à l’artisanat et aux arts, moi je veux tout essayer dans la vie, et principalement ce que je n’ai pas le droit de faire, et avoir des diplômes voir en les cherchant à l’étranger dans tous les domaines du savoir où on me bloque les études, y compris en s’y essayant à l’étranger, je ne vais pas m’ennuyer, non, et quand aux mecs, ils peuvent tous se jeter sous les voitures, moi jamais je me marierais car je suis une intellectuelle même si pas intelligente, et c’est mon rêve d’être une intellectuelle, ma chambre de peut-être 6mètres carrés ne me suffit pas à réaliser toutes mes ambitions, d’accord l’informatique est un croque-mort qui me vole tout mon temps libre, j’ai fait 2ans de jouer à des jeux vidéos pour la haine et la déprime, et si on ne fait plus de jeux vidéos, les mails psychologiquement destructeurs ne sont pas mieux, la persécution sur internet et dans les SMS par des fausses publicités et des fausses offres d’emploi ne sont pas meilleures, et le fait de devoir constamment installer et désinstaller des systèmes d’exploitation et des programmes et de devoir mettre à jour des petits trucs tous les jours, corriger des bugs incompréhensibles, et trouver des alternatives à ce qui devient caduc, font de l’informatique une proposition de déstabilisation mentale d’aspiration du temps libre, que le monde du papier n’offre pas, donc on peut vraiment se poser la question si ce n’est pas un suicide écologique et intellectuel de recouvrir les sous-sols de la planète Terre de serveurs informatiques remplis de méga araignées virtuelles récupérant des informations idiotes et nous les suggérant dans nos requêtes, et là on se dit que c’est normal que la planète Mars ait été asphyxiée, si tous les êtres-vivants soit-disant intelligents considèrent les nombres comme des Dieux définissant leurs aptitudes ?

Vous allez à l’encontre des anciens principes, et vous m’imposez petit à petit un monde qui ne me convient pas c’est tout ce que je vous dis. Et pourtant je crois aux plus jeunes que moi et en l’avenir. Peut-^etre qu’un jour l’informatique va se rétrograder comme les vaccins, ou alors il va falloir remplacer internet et les ordinateurs par autre chose qui ne nous fera pas perdre notre temps. Et ça c’est le seul espoir que j’ai niveau savoir.

De toutes les manières coté argent cette année ce n’est pas possible l’université, alors je me lance dans de multiples auto-formation à des prix bien moins élevés. Mais quand même de temps en temps j’enverrai ma candidature à tous les diplômes gratuits que je pourrais trouver sur mon chemin. Cette année moi c’est l’aquarelle et la gouache pour refaire le design de mon site web, mes créations de bijoux fantaisie, le fait de mettre mes articles sur internet car ce n’est pas du tout instinctif pour moi et c’est même contre-nature pour moi de vendre des articles personnels, trouver du travail pour payer mes widgets, apprendre la 3D sur blender, m’investir sur tout le web, et arrêter de m’engueuler avec Google (on n’a aucun point d’accord), faire du rangement dans le monde réel et dans l’ordinateur, focaliser mon argent de poche sur l’auto-formation, apprendre le code et le passer.

Très sincèrement,

  1. Nouvelle Légende Viméo 2017

Bonjour, 2064 est mon premier film auto-biographique. Il a été pensé, appris techniquement et réalisé en vitesse entre le 25 Août 2017 et le 5 Septembre 2017. Il s’agit d’une auto-formation qui part de connaissances niveau 0 en tout: blender, montage vidéo, et script. Mon accumulation de savoirs n’était pas linéaire mais partait dans tous les sens.

Pour plus d’information: http://blog.faie-turritopsis-dohrnii.com/2017/10/08/2017-mon-film-2064/

Remerciements (pas de contacts):
Inspiration: Fausto Urro (art abstrait), Ross Lovegrove (3D), Neon Genesis Evangelion (fin du monde)
Lieux: Colombes, Le Louvre, La Défense, le réseau Ratp/SNCF (le ciel)
Outils: Blender + Manuelbastionilab_150 + VSE_Transform_Tools-master, SRecorder, TEncoder, ImgBurn
1ers tutoriels Blender en-ligne vus entre le 25 Août et le 5 Septembre 2017: Georges Mignot, Blender Guru, Nikos Priniotakis, Mickeycal Meyers, Oliver Villar, Treeptop Media, bonshetisation, Manuel Bastioni, TheTechBlogTutorials, ThestoryboardAcademy, blender tutor, jason welsh, BornCG, Ira Krakow, Sardi Pax, Freeman Graphics, MODL3R, Blesson Jose, cannedmushrooms, Terry Light Britton, mardy.it, Jesse Ison, Daniel Kreuter.

Merci à tous !!!

  1. 2064

2064 from Francoise Del Socorro on Vimeo.

FacebookPinterestGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × quatre =