CatĂ©gorie : 🌞 – Bonjour !

Trop de choses Ă  commencer

Bonjour, j’ai tout Ă  commencer dans ma vie.

Ce site, il me faudra re-faire de nouvelles images.

Mes créations, il va falloir trouver du temps pour les poster.

Mes créations, il va falloir du temps pour les poster.

M’inventer un travail puisque je n’en trouve pas et que j’ai peur que mon ordinateur s’arrĂȘte de fonctionner. Et surtout me trouver de l’argent……. car avec le temps tout s’effrite, se perd ou s’arrĂȘte de fonctionner. Et je ne peux rien remplacer. Mais ensuite aussi pour exister.

Trouver du temps. Le temps est prĂ©cieux, cela on ne nous l’enseigne pas. Et tout le monde veut nous voler notre prĂ©cieux temps Ă  sortir tout le temps alors qu’on n’a pas d’argent pour nous-mĂȘmes mes ni de temps pour se crĂ©er une vie, et encore moins de l’espace. Je pense que c’est plus l’espace que le temps, plus le support que le temps qui me manque. Quand je pourrais je m’achĂšterai peut-ĂȘtre une tablette Ă  la place de mon ancien tĂ©lĂ©phone portable car je veux pouvoir apprendre de partout par des vidĂ©os.

LĂ  il me faut: du temps, de l’espace, des aiguilles de bonne qualitĂ©, une multi-prise paratonnerre, de la patience, un smartphone-tablette avec clavier, une sĂ©curitĂ© financiĂšre, me remettre Ă  crĂ©er mĂȘme si ça ne vendra pas et que ça va prendre 1 siĂšcle, apprendre, apprendre apprendre Ă  crĂ©er mais aussi apprendre pour pouvoir enseigner. Je ne sais pas enseigner car je vis coupĂ©e du monde dans Paris, ou tout du moins proche. J’ignore comment faire l’interaction, mais il me faut surtout apprendre quelque chose d’enseignable. Le fait-main n’est que enseignable gratuitement car le par-cƓur n’est pas mon truc. Je n’ai pas de mĂ©moire visuelle ni tactile, juste une mĂ©moire d’Ă©criture. Je ne suis pas sĂ»re de vouloir faire du film, mais des diapositives oui, mais je ne sais mĂȘme pas si c’est faisable des diapositives de choses que j’apprends ou de choses que je connais un peu, car l’interaction c’est l’interrogation, de mĂȘme pour prof de langues, je ne sais pas comment m’y prendre, les publications sont telles qu’on nous bloque le comment enseigner, il n’y a pas de mĂ©thodes, que ce soit pour la langue oĂč on nous dit pas besoin de grammaire, or moi si j’enseigne ce sera de la grammaire car c’est par la grammaire que je perçois le monde et pas par les idĂ©es, et encore moins pour ce qui est difficile et manuel et ce qui est informatique, je sais apprendre mais pas encore enseigner. Donc travailler Ă  ce niveau-lĂ . J’ai envie d’enseigner tous les logiciels gratuits cools. AprĂšs tout pourquoi pas ? Puisque crĂ©er n’est pas rentable car c’est pas mon truc la vente en ligne, je suis trop crispĂ©e et angoissĂ©e pour en rĂ©aliser. Je ne sais pas si je veux un trĂ©pied pour filmer avec mes trĂšs vieux appareils photos, mais c’est une chance qu’ils marchent encore. Oui tout Ă  moi qui est machine a environ: 10ans, 10ans, 5ans, 6ans, mais tout marche encore heureusement car 0 budget. Et enfin le tout numĂ©riser car je veux de la place dans ma petite chambre. De mon temps c’Ă©tait le papier et le site web, donc pourquoi pas enseigner des logiciels gratuits cools sur support papier pour tout le monde et pas sur diapositive ou sur les 2 ?

Ensuite il y a les crĂ©ations des autres, mais avant d’utiliser les magnifiques cabochons, il y a plein de choses Ă  faire pour moi, ceci viendra en temps voulu, et je dois avoir quelque part 2 sans photo, mais il me faudra trouver les produits pour les vernir et les coller et tout.

Et enfin les sites crĂ©atifs. Mais mon problĂšme c’est dessiner sur le web. Pour cela je sais que colorier sur tablette ça Ă©vitera les problĂšmes de sĂ©lectionner et effacer, car c’est plus facile de dĂ©border que de ne pas dĂ©border quand on dessine. Donc dans le futur mes illustrations web seront coloriĂ©es Ă  la main sur une tablette <3 car par crayon c’est pas joli, mais je garderai peut-ĂȘtre tout de mĂȘme le crayon, peut-ĂȘtre que en photographie il ressortira plus que en numĂ©risation Ă  plat. Le crayon c’est une question de contraste pour le transfĂ©rer sur le web, et je n’ai pas trouvĂ© le * miracle * crĂ©atif. Et les feutres c’est trop cher. Donc Ă  rĂ©flĂ©chir tout ce qui est art numĂ©rique. Il y a aussi le vectoriel que je souhaite apprendre mais c’est moins pressĂ© que le comment faire passer le crayon de couleur dans la toile ?

Donc hyper-bookĂ©e Ă  se chercher des idĂ©es et Ă  s’organiser.

Et si vous avez un travail Ă  me proposer, n’hĂ©sitez pas ? Je ne connais personne mais je pense faire des sites comme linkedin et viadeo, mais pour cela il faudrait que je sois capable de filmer, ce dont je ne suis pas encore. Et mon ordinateur a une sortie haut-parleur mais pas d’entrĂ©e microphone donc ça va pas sur lui. Donc oui, ranger ranger ranger, s’il me faut toutes ces bricoles sans espace chez moi !

FacebookPinterestGoogle+Share

Changement de  » siÚcle « 

A Little Market ferme.

Ce n’est pas bien pour moi d’ĂȘtre Ă©parpillĂ©e de partout que ce soit en mails, blogs et forums.

J’ai beaucoup Ă©crit de la cryptozoologie depuis que j’ai arrĂȘtĂ© de jouer Ă  Fairy Tail Game. Je ne pense pas revenir dans le monde des jeux vidĂ©os. J’y ai passĂ© 2ans, c’est trop brutal mais ça m’a ouvert les yeux sur tous les aspects de la sociĂ©tĂ©: rapports humains, rapports commerciaux, et mĂȘme si cela m’a fait comprendre que certes on vit dans un monde perverti par l’argent, mais mĂȘme si l’argent permet de faire des activitĂ©s avec ses amis, il ne permet pas de se faire des amis (ni de les  » acheter  » en amitiĂ©), l’argent n’est que une condition pour avoir des amis, et plus on a d’argent plus on a des amis par intĂ©rĂȘt mais qui restent eux-mĂȘmes, qui restent leur quĂȘte dans la vie. Et en dehors de l’Europe, tout le monde a moins d’argent, et c’est ceux qui en ont le plus qui regardent notre argent comme meilleur que le leurs. Donc que des erreurs. Mais en dehors des erreurs, beaucoup de gens bien qui ont du mal Ă  trouver d’autres gens bien.

Je  n’ai pas Ă©crit de gĂ©ologie, mais ça viendra un jour.

Ce site web a besoin d’ĂȘtre refait en images. Mais tout cela plus tard car j’aurai besoin d’un bureau pour travailler sĂ©rieusement le cĂŽtĂ© personnel de l’ordinateur et de ma prĂ©sence sur le web.

Le  » moi  » ce n’est pas qu’il s’est perdu mais qu’il n’avait pas de raison d’exister depuis longtemps, car j’ai trop souvent Ă©tĂ© habituĂ©e Ă  moi = ce que j’Ă©tudie, j’Ă©cris et je rĂ©vise derniĂšrement.

L’Ă©criture = ce qui me dĂ©finit le plus, et pourtant j’efface trop, j’ai peur de montrer, je n’ose pas, je me dis que c’est pas top, je me dĂ©valorise, je reconnais mes points faibles, je sais que je parler que pour remplir un espace Ă©crit et mĂȘme que je parle trop en Ă©crivant des choses dont je n’ai pas la capacitĂ© de juger le degrĂ© de faussetĂ©, que j’ai peur de heurtĂ© la sensibilitĂ© surtout quand c’est neutre…

La parole = ce qui me dĂ©finit le moins, le droit de parler Ă  l’Ă©cole ne m’a jamais Ă©tĂ© donnĂ© ou trĂšs rarement. Je suis blessĂ©e quand on me parle, je suis incapable de rĂ©pondre, de me justifier, et je vois que le monde est mĂ©chant et la plupart des fois ne me parle que pour me dĂ©noncer dans leur imaginaire ou me dire que je ne suis pas comme eux, mais qui voudrait l’ĂȘtre ?

LĂ , assise par terre j’Ă©cris, je blog. Je suis revenue Ă  la terre. Je dors aussi par terre. On est au 6Ăšme Ă©tage mais la terre ma manquĂ©e. La terre celle qui nous donne de l’Ă©nergie pour vivre, celle qui n’est pas dĂ©esse, celle qui est un support pour nos pieds.

Les rĂȘves je n’en fais plus. J’attends, tout a changĂ©. L’angoisse du lendemain.

Les rapports sociaux quasi-inexistants. Et la libertĂ© d’Ă©crire, mais quand mĂȘme limitĂ©e Ă  ici est lĂ  puisque je ne reprĂ©sente personne, et de toutes les maniĂšres qui voudrait reprĂ©senter la pensĂ©e de l’Ă©cole aprĂšs l’Ă©cole ? Je veux dĂ©couvrir et dĂ©faire tout ce qu’on m’a appris. Je veux voir un monde oĂč je puisse rĂȘver mais qui ne soit ni celui trop beau et idĂ©al des livres, ni celui trop moche et trop nĂ©gatif des gens qui parlent. Le monde de l’Ă©crit brille trop et celui de l’oral est trop tĂąchĂ© de goudron. Aucun n’est vĂ©ritable. Aucun ne m’attire. Je ne crois en aucun.

L’identitĂ©, une quĂȘte forcĂ©e par les autres, et dont j’aurai voulu rĂ©pondre: je m’en fous, c’est pas mon problĂšme, c’est pas ma vie. Tout ce qui est reprĂ©senter les autres, la sociĂ©tĂ© modĂšle, j’aime pas. Des idĂ©es dont 1) je n’adhĂšre pas 2) je ne veux pas les voir 3) je m’en fiche totalement 4) j’ai autre chose Ă  faire de ma petite vie qui m’excitera plus que ce qui vous excite.

Si je suis française ? J’ai quittĂ©e toutes mes amies racistes qui rĂ©pondraient: – oui, certainement. Et les autres racistes inconnus qui restent me diraient: non, tu mens. Ce n’est pas un but dans ma vie, alors ça dĂ©pend du contexte littĂ©raire, c’est quand j’ai envie de plaire aux français que je suis française, quand je n’ai pas envie, je ne le suis pas.

Si je suis brĂ©silienne ? Dans tous les pays on vient toujours du pays ennemi qui est soit le BrĂ©sil, soit la France, soit un pays qu’on choisit pour nous sans notre vie et qu’on nous impose. Alors je m’en fous aussi, sauf cĂŽtĂ© curiositĂ©: la langue brĂ©silienne, je la transmettrais Ă  mes enfants si j’en ai et je ne sortirai que avec quelqu’un qui souhaite l’apprendre, mĂȘme si niveau culture du brĂ©sil moi c’est 0 parce que je m’en fous autant de la culture française que de la culture brĂ©silienne. Entre un pays qui ment sur sa diversitĂ© culturelle et qui n’accepte pas de dire les pourcentages et qui rĂ©duit le nombre de religions lĂ©gales, et un autre qui exagĂšre trop en disant que c’est lui qui a le plus d’Ă©glises et le plus de communautĂ©s et le plus de religions diffĂ©rentes lĂ©gales. Je pense que les religions je m’en tape totalement sauf pour la curiositĂ© et Ă  condition qu’on respecte les animaux car je suis vĂ©gĂ©tarienne, moi.

Les vĂ©gĂ©tariens je m’en fous aussi. Sauf pour dire: ils vont envahir le monde et tous vous remplacer, hahaha. Et aprĂšs vous me croyez et puis voilĂ , vous devenez un autre dĂ©bile parmi les aspirants au statut de politicien dictateur.

Le travail. Bon on n’a pas le droit d’insulter sur internet. Mais les millions d’entreprises qui m’ont rĂ©pondu NON ou qui m’ont ignorĂ©e ces 11 derniĂšres annĂ©es je vous dis: allez vous faire @TÂČ% !!! Parce qu’aprĂšs j’en ai ras-le-bol qu’on m’accuse de ne pas chercher du travail, mĂȘme gentiment. Je pourrai vous le dire une par une, peut-ĂȘtre que je vous ferai des insultes personnelles appropriĂ©es quand je deviendrai pauvre, on verra.

La distraction. J’essaye, mais je n’y arrive pas, j’ai des tonnes de choses Ă  faire pour me distraire mais pour moi soit c’est du travail inutile, soit je me dis que j’aurai prĂ©fĂ©rĂ© avoir un travail que me distraire… alors le moral c’est pas le top, mais je peux ĂȘtre heureuse quand mĂȘme car je ne me plains pas de ma  » bonne  » vie.

AprĂšs je ne sais pas de quoi parler. Internet ça plombe tout le temps. C’est une perte de temps de s’y consacrer, on ne devient pas cĂ©lĂšbre avec Ă  moins d’emmerder des millions de gens avec en payant des gens qu’on ne connaĂźt pas pour le faire Ă  notre place.

Le commerce, la fin du monde cultivé.

L’anti-commerce, l’inexistence du profit de la vie.

Les racistes ? Ils ne sont que utiles pour combattre les autres racistes qui sont contre eux. En dehors du racisme, les violents du verbe, et les professeurs du mot, c’est la mĂȘme chose. Mais la parole c’est pas mon truc. Allez tous en enfer ! Je vous laisse la parole, je m’en fous de qui a dit quoi, je m’en fous de qui a la raison ultime sur le monde. Je ne veux pas contrĂŽler le monde. Limite je peux le dĂ©truire avec mes pouvoirs magiques, mais je ne ferai pas une guerre verbale pour vous porter malheur.

La solution: faut faire son nid d’Ă©criture dans un coin oĂč on est acceptĂ© ou Ă©crire pour soi-mĂȘme et interdire les commentaires.

L’Ă©criture ? Ma seule religion, mais je suis contre la cacher. MĂȘme si je change tout le temps d’idĂ©e et d’envie de partage. Par contre je suis triste et déçue que l’organisation sociale en France vise Ă  cacher l’Ă©criture de chacun et pas Ă  la publier, et pas Ă  la rendre re-copiable mais avec la signature du crĂ©ateur premier, avec les droits d’auteur. Et je suis triste que ce systĂšme plaise Ă  beaucoup de faux-Ă©crivains: moi je suis lĂ  pour donner et signer.

Bye,

Françoise Del Socorro

FacebookPinterestGoogle+Share

Trop de choses Ă  faire…

Bonjour !!!

24h pour faire un bracelet qui vient dans un kit pour 8 ans, mais fait Ă  ma façon car le kit dĂ©lire… alors c’est pas mon but dans la vie.
Tout le site Ă  refaire une deuxiĂšme fois, mes dessins sont trop grands, il faut que je les re-fasse petits: taille icĂŽne ou puce + taille 300px +- 3cm de haut, avec moins de dĂ©tails et pas envie de les colorier Ă  l’ordi. Mais ils seraient mieux coloriĂ©s Ă  l’ordi, Ă  rĂ©flĂ©chir. Donc tout garder.
J’ai fait un peu de rangement, mais je n’ai pas eu le courage de sortir de chez moi mĂȘme si j’ai plein plein plein de trucs Ă  faire dehors.
C’est un peu gris dans ma tĂȘte.
Pas de tune.
Plus l’envie d’utiliser l’ordinateur.
Mon but d’envahir internet avec mes mĂ©duses sera reportĂ© Ă  plus tard.
J’ai les photos pour Pixabay, il me manque le courage pour les mettre.
Je rĂȘve d’avoir un travail.

— J’ai fait Pixabay =))))))

Voilà 🙂

FacebookPinterestGoogle+Share

Bonjour du 12 Mars 2017 !!!

J’Ă©cris un peu sur divers sujets, c’est comme mes crĂ©ations, je change tout le temps d’idĂ©e et de centre d’intĂ©rĂȘt. Mais lĂ  j’essaye d’aller au bout des choses, un peu =)

Je n’ai que fait un blog d’informatique, mais contrairement Ă  ce qu’on nous enseigne, les systĂšmes d’exploitations, langages et logiciels Ă©voluent tout le temps, donc en 2 mois ce que j’ai Ă©cris devient inutilisable…

Alors que crĂ©er c’est toujours le problĂšme de l’espace rĂ©el que je n’ai pas rĂ©solu.

J’ai beaucoup de rangement Ă  faire, je ne vais pas que faire crĂ©er, et j’espĂšre un jour trouver du travail pour me sentir ĂȘtre quelqu’un finalement. J’ai Ă©tĂ© la deuxiĂšme de la classe toute ma vie mais j’ai toujours aussi Ă©tĂ© une marginale parce que je ne correspond ni Ă  une catĂ©gorie sociale ni Ă  un emploi. Un jour cela changera, je l’espĂšre.

Ce site web Ă©voluera petit Ă  petit.

Les sujets ne seront pas que mes créations et le semi-commercial, il y aura beaucoup de sujets personnels aussi.

Par semi-commercial j’entends auto-entrepreneur et les pĂ©riodes oĂč je ne serai pas auto-entrepreneur. Surtout si ça devient cher car je n’ai pas encore un travail et je ne sais pas combien je gagnerai si j’en trouve un ?

Par personnel j’entends du non-commercial.

Par commercial j’entends de l’artisanat fait main et fait maison. Mais on verra si un jour je m’ouvre Ă  du commercial ou pas ?

Merci bien,

Françoise Del Socorro – 12 Mars 2017

*-*-*-*-*-*

Page principale ne peut pas ĂȘtre une catĂ©gorie.

WordPress est trop compliqué, les redirections ne servent à rien, il faut y aller depuis le méga menu =)

 

 

FacebookPinterestGoogle+Share